Friendship_by_ollaaa

Pour mes soeurs

En lisant le magnifique billet du jour chez Cachemire et soie, j’ai pensé à ce message reçu il y a quelques temps déjà, de la part de ma copinette-voisinette, qui est plus qu’une amie, c’est une personne sur qui je peux compter, et que j’adore pouvoir aider.

Elle m’avait envoyé ce petit message au moment où je ne la voyais quasiment plus (préparation du diplôme d’architecte). Comme quoi, parfois on a beau habiter la porte en face, traverser le couloir qui nous sépare n’est pas facile tous les jours : nous le faisons parfois 5 fois par jour et parfois pas du tout de la semaine. Parfois je squatte chez eux toute l’après midi au soleil, parfois je n’ai pas envie de les voir, mais à chaque fois qu’elle a besoin de moi, j’essaie j’être là.

Et du coup, même si c’est un peu niais, je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous ce petit texte :

Un jour une jeune femme buvait du thé avec sa mère. Elles parlaient de la vie, du mariage, des responsabilités dans la vie et des obligations dues à l’âge adulte.
La mère pensive, disait à sa fille : n’oublie pas tes sœurs
Elles deviendront plus importantes au fur et à mesure que tu prendras de l’âge. Même si tu aimes profondément ton mari et les enfants que tu auras peut-être, tu auras toujours besoin de tes sœurs.
Penses à les accompagner ou faire des choses avec elles de temps en temps.
Et n’oublies pas que ‘sœurs’ veut dire toutes les femmes.Tes amies, tes filles, tes collègues et tous les membres féminins de ta famille.Tu as besoin d’elles. Quel drôle de conseil pensait la jeune femme.
Je suis jeune mariée. Mon mari et la famille que nous allons créer ensemble, sera sûrement ce qui donnera tout le sens à ma vie.
Mais elle suivait quand même les conseils de sa mère.
Elle gardait le contact avec ses sœurs, et se faisait chaque année plus d’amies.
Petit à petit, le temps passant, elle se rendait compte que sa mère savait ce dont elle parlait.
Quand des mystères et des changements se produisaient dans sa vie, ses « sœurs » étaient des piliers dans sa vie.
Le temps passe, la vie se vit, la distance sépare, les enfant grandissent, l’amour grandit et disparaît
Les êtres aimés se meurent, les cœurs se brisent, les parents décèdent et les carrières se terminent. Mais…. il reste les sœurs, le temps et la distance n’y changeant rien.
Une amie est toujours à portée de main quand tu as besoin d’elle.Quand tu dois traverser la vallée solitaire, il y aura des femmes dans ta vie, qui se trouveront au bord pour t’encourager, intervenir pour toi, et à la fin : t’accueillir dans leur bras.  Parfois elles se foutent des règles, et marchent à tes côtés. Ou alors elles viennent te sortir de l’ornière. Amies, filles, petites-filles, belles-filles, sœurs, belles-sœurs, mères, grand-mères, tantes, nièces, voisines… toutes , elles bénissent ta vie. Le monde ne serait pas pareil sans cette complicité entre femmes.
Quand nous avons commencé cette aventure « être femme », nous n’avions aucune idée des joies et peines incroyables qui nous attendaient.
Ni ne savions combien nous aurions besoin les unes des autres, encore aujourd’hui.

Crédit photo ollaaa



Articles similaires

Une réflexion sur “ Pour mes soeurs ”

  1. je partage entièrement ce jolie texte. Du coup je suis allée lire le post de cachemire et soie, que j’ai trouvé très emouvant, je me suis vu, du moins jai vu la relation que j’entretien avec 2 meilleures amies, en particulier mon amie d’enfance, je sais que quoi qu’il arrive elles seront avec moi et vice versa :)

    Bonne nuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *