clap-cinema

La vie selon le cinéma

On est jeudi ? Ca tombe bien, c’est le jour de la PhilosoFille à 3 sous !

Je suis ciné-phage, série-vore, et filmo-boulimique. Pourtant, je n’ai pas la télé ! Elle a été volontairement supprimée de mon paysage après les (courtes) études : j’ai décidé de ne plus jamais avoir accès à TF1, M6 (et malheureusement plus d’Arte :( )
Par contre, j’ai tout l’équipement necessaire pour satisfaire ma soif inextinguible de

  • fiction, science fiction, space opera,
  • films d’horreur, teen-movies (souviens toi de ce que je n’avais pas vraiment fait l’été avant-dernier),
  • films contemplatifs (rooo les zolie nimages avec de la musique zen qui racontent l’histoire de l’humanité), documentaires,
  • aventure, jeunesse, comédie (poil au nez),
  • séries médicales (c’est lupus !), séries noires, cinéma asiatique, dessins animés et mangas,  … Tout y passe !

Dans un film, il y a deux parties importantes : l’histoire (le chemin, l’aventure, le présent) et la fin (la dernière conclusion du voyage, la mort). Un peu comme la vie non ? Le chemin, et la fin.

Je ne sais pas ce qui chez vous fait la différence entre un bon film et un mauvais film. En tout cas, moi j’ai toujours voulu perçer le mystère de pourquoi je pouvais aimer tel ou tel film. Car je passe mon temps à dire du mal de la majorité des films que je vois, et que je suis très exigeante, même si je vois beaucoup de merdes, je recherche toujours la perle rare, cachée parfois où on ne s’attend pas à l’y trouver ! (coucou Harry Potter, oui, tu en fais partie car tu as su me faire réver comme une enfant à nouveau ! Bonjour aussi en passant à The Man From Earth, The Lost Room, Cash Back, La Mouche, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Kick Ass, The Fountain, Idiocratie, The Nines, Ben X, Baraka, Lars and the real girl, Another Earth,The sound of my voice, The East, Game of Thrones, Dollhouse, Weeds, Nip / Tuck, Dexter, Carnivale, Battle Star Galactica, South Park, Old Boy, Requiem for a Dream, et tellement d’autres que j’oublie y compris des belles « bouses » pour la détente etc…)

Moi, en tout cas, je commence à réussir à classer un peu :

  • Cas 1 – Le film « tout public » : l’aventure est abracadabrante, pleine d’action totalement incroyablelibeubeul! Un peu ce que beaucoup d’entre nous rêvent de vivre au quotidien quoi (le boulot bien payé, les dents blanches, l’histoire d’amour à couper le souffle, l’humour facile, la beauté pour tous, les fausses épreuves faciles à affronter, les choix faussement difficiles à faire, la conscience bien propre et la gloire) ! Par contre, la fin est tellement attendue, classique, vue et revue, qu’à la fin du film, j’ai un comme mauvais gout dans la bouche : la sensation de m’être fait avoir (pour rester polie) par des scénaristes sans aucune imagination, qui cherchent juste à atteindre le box office. L’impression d’avoir passé 2h à perdre mon temps, à part la détente du vidage mon cerveau (ce qui est déjà pas mal en soit !). Qui a envie de vivre ça toute sa vie ? Pas moi. C’est pas fun, il n’y a eu aucune surprise à la fin (qui sert généralement à rien). Barbie et Ken jouent à « rambo l’agent top secret » en moto, habillé en Prada… Insipide !
  • Cas 2 – Le film « noir » : celui qui raconte un enfer, qui finit mal, tout le monde meure, la giga catastrophe naturelle ou extra terrestre. Le chemin de vie est une vrai plaie, tout le monde en chie, oui ! il faut le dire!  Bon ok, ça satisfait notre côté morbide et souvent masochiste (coucou jésus christ !). Vous avez envie d’en chier toute votre vie pour devenir un sain ou un héros vous ? 60 ans de galère pour 30 minutes de gloire ? Pas moi.
  • Cas 3 – Le film ou tu comprends rien : Coucou lars von trier ! Ben voilà, c’est pas compliqué : à la fin, on te mène en bateau pour te faire comprendre « et ben moi, le scénariste, je suis plus intelligent que toi han han han haaannn ! » et tu captes rien… Un peu comme ta vie quoi, où tu te fais trimbaler sans rien piger de ce qui t’arrive, pourquoi, comment ?
  • Cas 4 – Le film « à suite » pas intéressante : La série télé qui ne fonctionne que sous le bon vieux principe du « cliffhanger » (dans la terminologie des œuvres de fiction, un type de fin ouverte visant à créer un fort suspense. On dira qu’il y a cliffhanger quand un récit s’achève avant son dénouement, à un point crucial de l’intrigue, quitte à laisser un personnage dans une situation difficile, voire périlleuse. Ce type de fin, très fréquent dans les feuilletons, implique souvent que le récit en question ait une suite (d’ailleurs, on voit parfois les mots « à suivre »)). Sauf qu’au final, si c’est comme dans Lost où il faut appuyer tous les jours sur un bouton « sans raison » (première enfume) et si au final, le seul moyen de terminer l’aventure c’est qu’en fait ils sont tous morts (désolée si je vous ai spoilé la fin), non merci ! Appuyer tous les jours sur un bouton pour manger, et pour finir par juste… disparaitre comme ça, pouf plus rien ! Au secours !
  • Cas 5 – Le film « à suite » qui surprend : L’aventure est là, mais à la fin, il y a un suspens ! Si c’est pour une série télé, ça donne en général envie de voir le prochain épisode. Si c’est une fin sans suite, on se triture le cerveau pour essayer de comprendre ce qui s’est passé, pourquoi il y a eu un « twist » ou une fin en queue de poisson, où est la réalité ? (Si c’est un film à gros budget qui sortira le numéro 2 dans un an pour Noël, je vous invite à vous référer à nouveau au cas numéro 1 : « tout public »). Et là, en fait, il n’y a pas de fin, on ne la connait pas, ou elle nous a totalement surprise. Donc moi, pour savoir si j’ai au final aimé, je compare la qualité des aventures (dans le présent) avec la possibilité d’envisager une suite après la fin, d’y penser, ou d’être surprise. Quand ces deux critères sont remplis, c’est le meilleur film de l’année à mes yeux. Un peu comme la vie en fait : non seulement on vit un présent fou fou fou, mais la fin du voyage peut nous surprendre, ou nous révéler une toute autre possibilité. Un peu comme l’idée que je me fais d’une belle vie en fait 😉

Je ne rédige (heureusement) pas de quizz « Quelle genre d’amoureuse êtes-vous ? » dans Biba, mais je serais très curieuse de savoir quel est votre genre de film préféré 😉 A-t-il un rapport avec votre conception d’une « belle vie » ?

Analysez le type que film que vous détestez, que vous adorez, pourquoi ? Et si on compare à ce que vous avez comme idée d’une belle vie ? haha, suspense …. A vous les studios !



Articles similaires

8 réflexions sur “ La vie selon le cinéma ”

  1. Je ne réponds pas spécialement, mais j’ai fait le même choix que toi depuis des années (plus de télévision) et ça ne m’empêche pas de me gaver du replay d’Arte sur internet. Je ne regrette absolument pas mon choix !

  2. Pareil que Jub avec ADSLTV à l’occasion pour regarder des programmes en direct sur Arte :)
    Au fil du temps je me rends compte que je regarde beaucoup plus de séries que de films, le format me convient mieux. Ce qui fait que j’aime un film ou une série c’est si le truc arrive à me « prendre » et à me faire voyager dans une autre vie ou d’autres situations au point que j’oublie où je suis… ça ne marche pas toujours très longtemps ou sur toute la durée de l’oeuvre, mais quand ça marche je deviens vite accro. Dernier exemple en date, la série « true detective » ! 😉

  3. Hier soir j’ai vu le dernier film de Hugh Jackman: Prisonners…….. Un désastre ………. j’en ai encore des angoisses.
    Je suis extrêmement exigeante dans mes choix de films et très compliquée aussi.
    J’adore les disney, j’aime regarder et chantonner toutes les musiques que je connais par coeur.
    Pour les films plus sérieux je suis plutôt acteur que style de films…
    Raison pour laquelle Hugh m’a tant déçu hier soir. Ce rôle est bien trop noir, je ne supporte pas l’idée qu’il l’ai accepté…
    Mes films cultes sont souvent anciens, j’ai du mal à apprécier les nouveaux genres, derniers sortis…
    Al paccino, Robert de Niro, Brad Pitt, Meg Ryan,Dany Glover, Hugh Grant, Tom Hanks, Jean Réno, Bruce Willis, Mel Gibson, Samuel L Jackson, TOm Cruise ( mais que pour Rain Man et Cocktail )………….)

    J’ai peur de Anthony HOpkin et du héros de Shinning ( c’est quoi son nom à lui??? ), de Benoit Poolvorde….. Ils jouent des rôles bien trop tordus pour moi infirmière psy… Je me plonge souvent trop dans les films et suis limite à me mettre à la place d’un des personnage qui me plait donc 2h au coté d’un tordu cela me gêne.

    Pas du tout science fiction…. ( Avatar…. Star War… )

    Bref, je sais que je suis compliquée du coup: peu de télé pour moi. Disney channel essentiellement avec ma fille et des rediffusions de films que j’aime (La couleur pourpre, La liste de schindler, Léon, disney, pixar, Le prénom, Le grand Bleu, Forrest Gump, Qd Harry rencotre Sally , 4 mariage un enterrement, La ligne verte, Heat, La leçon de piano, Bridget Jones, Intouchables….)
    Très peu de séries….
    Mais de toute évidence, il faut de toute façon faire un choix :tricoter à l’extrême ou suivre un film… J’ai choisis de tricoter en re re re regardant des films déjà vus 110 000 fois…. Auncun risque d’être perdue en chemin!!!
    😉 😉 😉
    Je n’ai pas encore jeté la TV car mon ami aime beaucoup la regarder mais franchement, il ne suffirait que d’un oui pour qu’elle disparaisse….
    Je suis ambigue je sais aussi, mais à choisir, je pense que je saurais vivre sans.

    Et pour finir : je haïs ces nouveaux films sans réelle fin…. Inception par exemple!!! J’ai d’autres choses à faire que d’écrire la fin à la place du scénariste. Je veux qu’il m’emporte jusqu’au bout . Pas qu’il me plante comme une truffe avec un générique qui sort de nul part quand j’attends le dénouement.

    Ton article tombe à point Elise, J’avais besoin de m’exprimer suite à ma déception d’hier soir!!!!

    1. Désolée mais je viens de lire ton message juste après avoir parlé d’Inception alors ça me fait réagir :)
      C’est vrai que cette fin m’a beaucoup plu dans le sens où elle amène la discussion, la confrontation des points de vue et la réflexion !
      Au final c’est certainement une ruse pour satisfaire tout le monde car chacun y voit ce qu’il veut mais moi j’ai adoré !!!

      :) :) :)

      1. j’ai adoré moi aussi inception :) génialissime ! Ce qui est top avec ce film, c’est qu’il y a une autre interprétation possible : en fait, l’objectif serait de faire une inception à Di Caprio pour le faire revenir ! Quand tu regardes le film avec cette idée en tête, c’est assez interessant 😉

  4. Dans un BON film, bon t’as des personnages, t’as une intrigue qui s’installe et arrivé à la fin tu tombes sur une solution !!!
    Alors que dans un MAUVAIS film : t’as des personnages, une intrigue et puis coup classique, à la fin on te balance la solution… mais c’est un mauvais film !

    Dans le genre film contemplatif tu as dû aimer The Tree of Life je me trompes ? C’est avec Brad Pitt.

    Avant de te parler de mes goûts je voudrais juste ajouter que si c’est pas un lupus ça doit être une SEP !

    Voilà, alors comme toi je suis très exigeante en film. Ce que je recherche c’est qu’on me transporte ailleurs, j’ai besoin de m’évader le temps du film et d’oublier tout le reste. Avatar a très bien réussi à m’emmener dans son monde. Le scénario est, on peut le dire, bidon, ce n’est ni plus ni moins que l’histoire des Amérindiens revisitée mais ça marche toujours sur moi.
    L’un des films qui m’a vraiment fait vibrer dernièrement c’est Inception, pourtant je ne suis pas attirée par les films à grand spectacle avec gros effets spéciaux et tout mais là, j’ai trouvé l’histoire magnifiquement bien ficelée et ça sort des sentiers battus, un peu comme Matrix à l’époque. Ca apporte quelque chose de différent, tu remets ton univers en cause, tu imagines… Je trouve ça fort ! Beaucoup de personnes n’ont pas aimé ou ont trouvé ça trop compliqué…

    Niveau séries tu devrais aimer Breaking Bad, pour moi l’une des meilleures ! Pareil le scénario de fou !!!

    Ce que je déteste ce sont les comédies romantiques, ça… Je crois que j’en suis vaccinée à vie ! Ca n’apporte rien, c’est plat, c’est fade et comme tu dis la fin est toujours prévisible (et en plus c’est mal doublé !). Après je peux comprendre que les gens aient besoin de petites parenthèses dans leur quotidien, de mettre le cerveau au repos et de se laisser prendre par la main mais j’avoue que je préfère écouter de la musique pour ça !
    Je classe les films « catastrophe » dans la même catégorie d’ailleurs…

    Ce que je recherche c’est aussi l’émotion, quelle qu’elle soit tant qu’elle n’est pas pré-mâchée. Et puis tout ce qui m’amène à une réflexion sur la vie, à me poser des questions, à débattre avec les autres de nos opinions… Ca, ça m’intéresse… Le partage, je crois que ça joue. A ce moment là on peut aussi tomber d’accord et tous cracher sur la comédie romantique, ça me va :)

    Je ne dirais pas que ça me rappelle le cheminement de la vie, je dirais plutôt que je les vis comme des expériences auxquelles je peux me rapporter dans la vie.
    Ca peut être le récit d’une personne âgée qui me fait prendre du recul sur ma jeunesse actuelle, des personnages qui ont une bonne répartie et peuvent m’inspirer, des choix à faire face à une situation… Etc…

    Bises

    Tiphanie

  5. Bonjour,
    J’ai du mal à analyser quel genre de film j’aime. Disons que je me méfie a priori des films d’action (genre la série des films Taxi, je déteste) mais certains quand même sont bien comme Minority Report ou Inception ; et j’ai adoré Gravity.
    Mais sinon j’aime bien « suivre » un réalisateur ou un acteur/actrice de film en film , voir son évolution, son univers : ces temps-ci , les films réalisés par Wes Anderson. J’adore sa loufoquerie. J’ai vu presque tous les films de Sofia Coppola (pas le dernier) ou de Truffaut, presque tous les John Cassavetes et les Michel Gondry, tous les Miyazaki.
    J’ai vu plusieurs films d’Ang Lee et je suis étonnée de voir à quel point il s’attaque chaque fois à un genre différent, sa filmographie est très éclectique ! Aucun de ses films de ressemble à un autre.
    Ca ne me dérange pas de ne pas tout comprendre : j’ai suivi Lost avec passion jusqu’au bout !
    J’aime être surprise, pas seulement par l’histoire mais aussi les choix esthétiques. J’aime les films où on sent vraiment la personnalité et la créativité du réalisateur à chaque plan.
    Un de mes films préférés c’est Paris Texas, de Wim Wenders. La vie du personnage principal est une vie douloureuse mais en quête de rédemption. Donc « bonne » en un certain sens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *