ATTENTION : Pour une raison que j'ignore, environ 1% des clients semblent ne pas recevoir l'email avec le lien pour télécharger le patron.
Si vous ne recevez pas votre lien par email dans les 10 minutes qui suivent l'achat voici ce que je vous conseille de faire :
  • Vérifiez votre répertoire "spam". Le mail a pour titre "Elise Dupont Designs : your PDF downloads"
  • S'il ne s'y trouve pas, contactez moi sans plus attendre : je vous transfèrerais à nouveau l'email
Merci de votre compréhension !

La révélation, et par conséquent, le bachotage

Grâce à Nina, j’ai dévoré une série d’articles il y a peu de temps, de 10 épisodes : Fit to Flatter de Amy Herzog (oui, désolée, c’est en anglais ;) ) C’est une série de billets blog, mais vous pouvez aussi récupérer pour 10$ la série intégrale en PDF.

En 10 articles, elle couvre le sujet long et épineux du « tricot qui vous va bien, adapté à votre morphologie », point par point. Ça tombe parfaitement au moment où je viens de relire pour la 3ème fois Little Red in the City d’Ysolda (surtout la première partie, avant les patrons). J’ai aussi lu avec attention ce long article  (toujours en anglais) sur les différent types de construction de manche, qui pointe les avantages et inconvénients de chaque technique.

Au passage, j’ai aussi épluché ce livre, qui contient quelques astuces, mais surtout, des patrons classés par morphologie. Il contient aussi malheureusement comme tous les livres des « bases de tricot », ce qui est stupide, parce que si j’ai 10 livres sur le tricot, j’ai 10 fois les même choses ;) . Commandé celui-ci, parce qu’il contient LE schéma de calcul du très connu Elizabeth Percentage System, qui vous permet de définir la recette du pull pour n’importe quelle laine et n’importe quel échantillon.

Et j’attend avec impatience celui-là, parce que je déteste la surprise du pull tricoté du bas vers le haut, je préfère vraiment essayer au fur et à mesure, en tricotant des épaules vers le bas, et que ce livre liste toutes les techniques avec plein de tableaux pour connaitre les mesures standard de chaque taille, dans chaque construction (raglan, encolure ronde, et j’en passe) dans toutes les tailles de fil !

Voici donc en ce moment mes lectures de chevet / futures lectures :

 

Pourquoi je potasse autant le sujet ? Parce que j’ai du regarder les choses en face

  • Je n’arrive plus depuis plusieurs mois à obtenir l’échantillon recommandé des patrons
  • Je passe donc mon temps à tout défaire et refaire, à réaliser que c’est trop large, et à refaire encore
  • Que j’en ai marre !

Du coup, j’ai serré les dents, retenu ma respiration et enfin affronté la réalité : il est temps que je passe à autre chose. J’ai donc pris la décision que je repoussais depuis longtemps : me faire mon propre projet sans patron.

Oui, vous avez bien lu ! Celle étape, j’avais peur de la franchir, je me trouvais toujours plein d’excuses (pas assez créative pour m’inventer mon propre patron, trop de maths, plus facile de suivre un patron à la lettre)… C’est donc le grand saut !

Et le pire, c’est que j’ai pris cette décision par flemmardise : marre de me taper des semaines d’échantillon. Là au moins, je prend un numéro d’aiguille plus ou moins au pif, je fais un échantillon, si le tombé la souplesse me plait, je mesure, je lave, je mesure encore et hop je peux enfin passer au projet ! Et puis l’enthousiasme autour de mes Mitaines Rainbow m’a aussi donné confiance en la création de patrons maisons.

Voilà donc pourquoi je me suis retrouvée à potasser toutes ces lectures.

Les armes sélectionnées pour l’aventure :

 

 

En lisant tout ça, j’ai découvert quelque chose, que j’aurais du savoir bien avant ! C’est pourtant évident ! Quand, comme moi, on a les hanches plus larges que le reste du corps (2 tailles d’écart), c’est stupide de vouloir faire des augmentations (ou des diminutions si on tricote du bas vers le haut) de chaque côté du devant et du dos ! Notre corps est en 3D, et les diminutions / augmentations sont bien plus seyantes si on les répartit aussi un peu partout. Surtout si les fesses sont plus bombées que le ventre, et vice versa, on ne voudra pas diminuer / augmenter le même nombre de mailles devant et derrière, sous réserve d’avoir d’affreux plis en haut des reins. Je comprend aussi mieux pourquoi tous mes gilets jusqu’à présent on une forme arrondie moche aux hanches quand je les porte ouverts…

Bref, ça cogite fort ici ! Le neurone chauffe ;) J’ai prévu ce week-end une séance photo « qui fait mal » : en vêtements moulants, face à l’appareil, pour mieux observer ma morphologie. Ma feuille de mensurations a été mise à jour il y a peu de temps, je suis parée !

De mes différentes lectures, voici déjà quelques règles que j’ai retenu pour les mesures « idéales » et que je garde sous le coude pour mon projet :

  • +5cm à rajouter à mon tour de hanches
  • + 5cm à rajouter à mon tour de taille
  • Entre -2,5cm à 0cm à enlever à mon tour de poitrine pour un pull seyant (un peu d’aisance négative donc au buste)
  • +2.5cm à rajouter à mon tour de poitrine pour un gilet, en rajoutant les bandes de boutonnage après, afin d’éviter que ca ne s’écarte au milieu entre les boutons
  • +2.5cm à rajouter à mon tour de biceps pour être à l’aise dans les manches

 

Je vous tiendrais évidemment au courant de cette grande décision, et du résultat :) J’espère avoir de quoi vous montrer avant mon départ en vacances !

 

Sinon, juste pour vous informer que le patron des mitaines Rainbow est en cours de test auprès de plusieurs volontaires, et devrait être publié sur Intheloop à la fin du mois ! Il sortira aussi en anglais, à la demande de plus en plus nombreuse de personnes sur Ravelry :)

 

Articles similaires :

La méthode contiguous
Etude des morphologies : le rectangle
Etude des morphologies : le "V"
High Bust
Etude des morphologies : le triangle
A propos de l'aisance d'un pull et de la poitrine
La poitrine qui baille ?
Choisir la taille d'un patron
  1. Agnès dit :

    Hello,
    Je te comprends et je voudrais me lancer dans une création maison.
    Tu verras le Handy Knitters Book est génial. J’ai les deux celui des Tops Down et l’autre (je ne me souviens plus du titre exact), ces deux livres sont pour moi la bible du tricot. Tu vas te régaler.

    Bon weekend

    Agnès

  2. legrisourit dit :

    Bon courage dans ton test et j’ai hate de voir le résultat. si ton talent créatif est à la hauteur de tes réalisations, le résultat sera très prometteur.

  3. Gwendolyn dit :

    Je n’ai aucun doute sur le résultat de ton futur projet maison et je suis très heureuse de savoir que le patron de tes jolies mitaines va être disponible. J’espère que j’aurais les capacités pour les faire parce qu’elles m’avaient l’air assez techniques. Bon courage pour la prise de photos « qui fait mal » ;-)

  4. Memy dit :

    Ca fait quelques temps que j’ai la même réflexion que toi, mais je ne me sens pas encore prête à sauter le pas. Peut-être qu’après quelques lectures comme celles dont tu parles, je me sentirai plus en confiance ?
    En tout cas je vais suivre ta réflexion sur le sujet…

  5. Ambre dit :

    Je crois que tu viens de compléter ma liste au père noël avec ces bouquins…
    Bon courage pour le sur-mesure, pour ma part je me lance d’abord dans des origamis ou des drapés, moins de calculs… mais j’y viendrai !

  6. Marie dit :

    Merci pour ces ‘recettes’ pour trouver le pull de nos rêves ! Je regarde souvent les photos des projets sur Ravelry pour voir si un modèle conviendrait à ma morphologie. Ca casse parfois mes envies… mais passer du temps à tricoter un pull qui ne convient pas est pire…

  7. Carole L. dit :

    Comme elles font du bien ces réflexions, je suis tout à fait d’accord avec vous, marre et encore marre de tricoter des gilets, pulls et autres et pour finir aucune allure sur soi-même ! quel gâchis ! Et pourtant j’en vois des belles réalisations qui me font toutes plus envie les unes que les autres… Mais voilà j’ai une taille peu commune et une morphologie visiblement atypique …. Bref merci et encore merci pour cette prise de conscience qui m’aide à faire miennes également ces réflexions.

  8. Cléonis dit :

    Bravo Elise ! oui, d’avoir le courage de se plonger dans tous ces futurs calculs ;-)
    bon, je plaisante, mais vraiment, tu as raison, tu auras enfin de beaux pulls et gilets bien à ta taille, sinon, à quoi cela sert de se faire des tricots s’ils ne tombent pas nickel, c’est comme en couture, autant acheter du tout fait !
    C’est amusant de créer ses propres pulls, d’autant que tu peux partir sur des modèles existants et les réadapter à ta morphologie, c’est en effet ce qu’ Ysolda explique dans son joli livre.
    Pour moi, par exemple, je suis hyper cambrée, donc si je veux un pull près du corps qui ne fasse pas de plis dans le dos, je bascule des dim et augm dans le dos, parfois carrément au milieu (séparées de quelques m), cela donne un joli « shaping » et un visuel intéressant, c’est un truc que j’ai exploité dans le modèle Raiun de Kirsten Johnstone : http://www.ravelry.com/patterns/library/raiun, je ne l’ai pas encore publié, mais j’ai continué le dos par des augm en symétrie pour avoir un gilet plus long et qui suive bien le creux du dos ;-)
    On peut même jouer sur les rgs racc pour donner des formes…En fait, c’est super excitant de créer son pull, bon, cela secoue un peu les neurones parfois, faut toujours avoir une calculatrice dans sa poche hihi !!
    Allez, au boulot ! J’ai hâte de voir ce qui va tomber de tes aiguilles avec ces jolies laines !

  9. eveline dit :

    Quel courage!! En effet il va y avoir beaucoup de calculs j’imagine! Mais après quelle satisfaction! Je vais suivre tout ça de près, c’est vrai que ça doit être super de faire son propre modèle, je suis sûre que tu vas assurer un max!
    Merci pour ces partages toujours très instructifs!

  10. Coucou Elise, merci pour cet article très intéressant! J’ai moi aussi beaucoup de mal à obtenir un résultat nickel pour mes tricots et quoi de plus frustrant après tant d’heures de boulot? Je me réjouis de connaître la suite et de voir ton premier projet perso! Bises et bon courage!

  11. Poupoupidame dit :

    Merci de nous faire partager toutes tes découvertes très intéressantes !

  12. Ilythie dit :

    Même en anglais ça donne envie de se lancer dans l’aventure des patrons personnalisés à notre propre morphologie. Ce n’est pas toujours facile de trouver les informations voulues et merci de nous faire partager tes trouvailles.
    Je suis bien contente aussi par l’arrivée prochaine du patron des mitaines … Ce sera mon prochain projet donc!
    Bon weekend.

  13. Marie Mad' dit :

    Merci beaucoup pour ta découverte et tes réflexions qui doivent toucher beaucoup d’entre nous.
    Je me garde ça sous le coude afin de le lire avant tout nouveau modèle au tricot !

  14. Altadena dit :

    cool article, si tu as besoin de tester le patron en anglais des mitaines rainbow, je suis preneuse.

  15. krisstl dit :

    Ton post est très intéressant et je note les règles de mesures « idéales ». Je n’ai pas vraiment sauté le pas mais j’ai passé beaucoup de temps à adapter certains modèles. J’ai hate de lire la suite. Bon we

  16. Charlypopette dit :

    Ton article est super intéressant! Moi qui bidouille de plus en plus mes tricots ces lectures dont tu parles paraissent géniales (dommage que l’anglais soit un obstacle…!)

  17. J.P.A.U.T. dit :

    fouhlala trop cérébral le tricot … voilà certainement pourquoi je suis condamnée à être une quiche en tricot ! ;)

  18. maorie dit :

    Cléonis m’avait parlé de ton article et enfin je prends le temps de venir te lire. J’ai le livre d’Ysolda et le workshop d’EZ dans lequel est expliqué la technique du %, livre que ma mère possédait mais à l’époque je ne comprenais rien à l’anglais du tricot et je n’avais pas autant de temps que maintenant. Depuis j’ai fait de nets progrès grâce à un lexique conseillé par Batilou une pro dans le genre. Le livre d’ysolda est effectivement une super source de conseils mais je ne suis pas encore passée à l’acte. En tous les cas c’est très bien de nous sensibiliser par cette réflexion!

  19. MaillaMart dit :

    ;) moi aussi ça me titille toutes ces questions…
    Merci pour les liens, je crois que je vais me laisser tenter par les 10 épisodes « Fit to Flatter » de Amy Herzog dès aujourd’hui (j’ai pas encore dépensé tout mon quota mensuel de bouquins tricot).
    Et pour le « Top-Down Sweater » de Ann Budd, j’aimerai bien avoir ton avis quand tu l’auras reçu, parce qu’il est dans ma liste depuis un petit moment…

    • elise dit :

      je te répond très très tardivement mais voici mon avis sur « Top-Down Sweater » de Ann Budd :
      très interessant, il détaille comment faire soi meme son propre pull avec des chiffres pré calculés
      par contre, rien pour la taille ! ca se tricote tout droit ! mais si tu as une idée très personnelle de tricot et que tu as peur de devoir tout calculer, la ou moins tu as des bases calculées pour toi !

  20. [...] articles qui ont fait eccho à cette difficulté de faire des choses pour soi meme qui vont bien (ici et [...]

  21. OLRY dit :

    OUPS je me sens beaucoup moins seule en vous lisant. Enfin quelqu’un qui pose les VRAIS problèmes de mesures!
    C’est une autre façon d’aborder le tricot .
    revoir tout comme une vrai débutante , au moins on ne perd pas de temps à défaire et refaire même si « c’est toujours travailler « comme disait ma grand-mère.
    revoir son anglais , la manière de tricoter anglaise et suivre les explications à l’anglaise d’autant que si l’accès à In the loop est toujours disponible le site lui est fermé .
    Quel dommage
    « Fit to flatter » et « Little red » font déjà partie de ma bibliothèque je vais suivre votre conseil et aller consulter les autres liens et me remettre à l’anglais…..
    amitiés,Pascaline