Défi : recycler un pull du commerce

L’idée date de longtemps. En fait, à l’époque d’intheloop, j’avais prévu d’en faire un long article : Recycler la laine d’un pull du commerce.

J’avais commencé par faire un shooting photo du pull en question : un pull en cachemire trop grand, informe sur moi.  Les photos datent d’avril 2013 !

recycle

J’étais tombée sur un video merveilleuse à ce sujet, limpide !

Du coup, j’y ai pensé dernièrement à nouveau, à ce super cachemire qui n’attend qu’un peu de mon temps et de ma patience.

J’ai vérifié et mon pull est compatible (elle explique dans la video que si le pull est surjeté, c’est difficilement récupérable).

Je me fixe donc comme objectif d’avoir fini de récupérer la laine d’ici fin février !

Et vous, avez-vous déjà tenté cette aventure ?

 



Articles similaires

29 réflexions sur “ Défi : recycler un pull du commerce ”

  1. oui, j’ai dernièrement détricoté un pull en cachemire violet de mon fils (taille M). Il y avait des zones d’usure et j’ai tout démonté.Puis j’ai retordu 3 fils ensemble et ensuite retordu avec une autre bobine de 3 fils aussi….
    C’est du boulot, mais me voilà riche d’un joli fil pour du jacquart, car je n’ai pas assez de longueur pour un pull uni-color !!!

  2. Oulà que oui! Je ne l’ai pas fait sur des pulls en cachemire mais sur tous les pulls que j’ai pu trouver dans ma penderie et celle de mon mari et que nous ne mettions absolument plus. Et ça m’a permis de faire des pulls et des gilets pour les enfants, un gilet et un châle pour moi. C’est long à défaire mais une fois que c’est fait on a de quoi réutiliser pour des petits projets sympas :)

  3. oui c’est trop bien, j’appréhende un peu de retricoter la laine recyclée, ca donne quoi pour toi?
    y a t il des etapes a suivre?

  4. oui souvent quand c’est devenu informe ou décoloré. le retricotage est parfois difficile quand le fil à gardé la forme des mailles précédentes, ça fait des bouclettes. j’avais vu plusieurs techniques pour « défriser » à la vapeur mais pas testé. je tricote parfois en double, mais l’idée de retorde vue plus haut, n’est pas mal non plus.

    1. Défriser à la vapeur, ça marche incroyablement bien !!!
      Testé récemment et largement approuvé ici 😉

        1. Il faut mettre la laine à plat sans superposer sur la planche à repasser et donner de grands coups de vapeur avec le fer SANS TOUCHER la laine (à 5 cm au-dessus). C’est magique : on voit la laine se défriser comme si elle était vivante :-)

  5. je fouille souvent les friperies pour dénicher des pulls ringards tricotés main, et je les détricote. La laine est souvent belle et rustique. J’ai aussi détricoté un beau pull de mon père que lui avait fait une de ses amies de jeunesse et qu’il a longtemps porté pour en faire un modèle qui me va à moi. C’est super de donner ainsi une nouvelle vie à la laine
    Je me suis bien embêtée à la défriser en lui faisant prendre un bain avant de la retricoter, mais au final je me dis que le bocking aurait fait l’affaire à lui tout seul…

  6. J’ai détricoté un pull il y a longtemps et pour défriser la laine, j’avais passé le fil dans ma bouilloire . Le fil passait dans le couvercle puis dans le bec , au-dessus de l’eau bouillante et j’enroulais autour d’une chaise aussitôt. Le résultat avait été très satisfaisant !
    j’avais peut-être mis des gants pour ne pas me brûler , je ne me souviens plus !

  7. ah le retour d’une de tes marottes, je me souviens avoir arpenter des brocantes en scrutant les coutures des pulls ! je n’ai pas eu l’occasion d’essayer mais si je trouve un pull qui correspond je suivrait le défi avec plaisir.

  8. Quand j’étais petite (il y a maintenant une 50aine d’années 😉 ), ma grand-mère et ma mère détricotaient des pulls ou autres ouvrages pour en récupérer la laine.
    Elles faisaient d’abord des boules, puis à partir des boules, des écheveaux avec la laine récupérée, en la faisant passer entre le pouce et l’index d’une main et autour du coude du même bras.
    Ensuite, elles mouillaient l’écheveau et le suspendaient à un fil pour le laisser sécher. Le poids de la laine mouillée détendait la laine, qui était, une fois sèche, tout à fait utilisable pour de nouveaux tricots (ou crochets).

  9. j’ai experimenté la technique de la vapeur pour defriser la laine ce week end en mettant dans le bac a legumes de la cocote minute la laine en écheveaux deroullés, pendant 20 minutes 3 fois en la changeant pour que la vapeur aille bien partout. Le resultat est magnifique. Une fois bien detendue avec la vapeur, je l’ai fait secher en tirant pour la detendre encore plus et plus une fois seche je l’ai remis en écheveau enroulé. Le resultat est magnifique. Je peux maintenant retricoter la laine comme si elle etait neuve. Je vais m’essayer a la teinture pour voir les effets de couleurs sur de la laine recyclée.

    1. super, merci bcp pour ton retour :) je vais voir quelle technique sera la plus adaptée à ce que j’ai à la maison !

  10. J’ai testé avec succès le défrisage au cuit-vapeur, 10 ou 15 mn, je ne sais plus.
    J’ai testé des fils issus du détricotage de pulls du commerce (venant de chez Penelope’s Fine Yarns sur etsy), cachemire et merinos. Les fils obtenus sont très fins, je les ai tricoté en double pour faire un châle.

  11. Moi pas, mais ma mère, qui a grandi en tricotant par nécessité et non pas par loisir comme nous, le fait régulièrement; on dirait presque que c’est un reflet pour elle 😉

  12. Oui, j’adore ça l’idée de recycler de la laine … souvent seules quelques parties sont abîmées, et il reste beaucoup de laine en très bon état !
    En plus si c’est de la pure laine, c’est facile à teindre.
    Au début je décousais les coutures, ce qui rendait le détricotage difficile : le fil cassait parfois en fin de rang, là où il y avait des restes de couture.
    Maintenant j’ai progressé : finalement, tous les pulls sont assemblés au point de chaînette. Il suffit de trouver le bon bout et tout se défait. Simple comme bonjour :-)
    Après, je fais juste sécher les écheveaux avec un poids, et ça défrise très bien.

    1. très très interessant ton retour !
      dis moi ce bout (pour le trouver), il se situe vers ou en général dans un tricot ?

      1. Alors en fait je ne sais plus … je viens de regarder sur le pull que je porte, les coutures commences en bas des manches et du corps. Mais je en sais plus si c’est une généralité.
        En fait, le mieux est de chercher : il faut coucher les coutures à leurs extrémités car c’est sur leur bord que tu vas trouver. La chaînette ne s’arrête jamais juste au bout du pull mais continue (ou commence) un peu dans le vide, sans couture et elles est repliée et cachée par la couture. Il faut donc la déloger et trouver le fil à tirer, si tu es du bon côté car la chaînette en se défait que dans un sens.
        Je sais que mes explications ne sont pas bien évidentes, mais je pense que maintenant que tu connais l’astuce tu vas trouver.
        Et crois-moi, avec ça, pas de risque de mauvais coup de ciseaux et surtout moins de fils qui cassent car ils sont parfois très fins …
        Tiens-moi au courant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *