Capture d’écran 2014-10-29 à 11.06.46

Tuto photo : sortir du mode automatique

Aujourd’hui, je vais vous parler des informations de bases de la prise de photo en mode « manuel ». Les appareils d’aujourd’hui sont tellement sophistiqués que le mode auto convient très souvent à la perfection. Mais on ne peut vraiment comprendre et maitriser ses photos que si on passe par une phase d’apprentissage en mode manuel, pour bien comprendre tout les tenants et aboutissants.

Quand j’ai débuté la photo il y a quelques années, j’avais acheté un vieux argentique, et j’ai fait mes débuts en noir et blancs, tout en manuel, et en apprenant à développer moi même le film à la maison avec les produits et dans le noir. Rassurez-vous, ce n’est pas une étapes obligatoire 😉

Vous avez surement déjà entendu parler de ces concepts de base :

– l’ouverture

– la profondeur de champ

– le temps d’exposition

(Je vous éviterais ce coup ci de rajouter l’histoire de l’ISO j’ai peur de trop noyer l’information :( , on va donc l’oublier pour cet article)

Tout ces paramètres sont très fortement liés. Plus une photo est exposée sur une longue durée, plus la photo sera claire. Ces paramètres sont à comprendre, quand on prend des photos dans des conditions non idéales (environnement sombre, ou au contraire trop contrastré, trop lumineux). Quand on veut aussi faire des effets de flou sur l’arrière plan (une technique très prisée pour les photos en gros plan, que l’on appelle aussi la macro)

Quelques définitions

L’ouverture : c’est en gros ce qui définit à quel point le diaphragme qui laisse passer la lumière est très ouvert ou tout petit. Plus ce diaphragme est ouvert, plus il laisse passer de lumière. Plus il est fermé et moins il laisse passer de lumière. Donc en environnement sombre, pour éviter des photos floues cette ouverture devra être grande. Ce qui est un peu plus compliqué, c’est que l’ouverture s’exprime sous forme de fraction. Et si on se rappelle de ses cours de maths (beuuuurkkk) 1/2 est un chiffre plus grand que 1/10 non ? Ben voilà le hic, les appareils photo ne montrent pas 1/x mais montrent uniquement le x et du coup on confond tout le temps… En fait 2 est une plus grande ouvertures que 10. Parce que ce n’est pas 2 et 10 mais 1/2 et 1/10.

Une illustration en image :

source : http://www.gdesroches.com/formation/fprofchamp.htm

La profondeur de champ : c’est ce qui définit quelle partie est nette et quelle partie est floue sur la photo. Plus la profondeur de champ est faible plus il y aura de parties floues sur la photo, ne laissant qu’une toute petite zone nette. Plus la profondeur de champ est grande, plus tout sera parfaitement net sur la photo. C’est très adapté pour les paysages par exemple.

Les 2 sont intimement liés. Plus l’ouverture est grande, plus la profondeur de champ est petite, et vice versa.

L’explication en image :

source : http://www.denisriou.com/blog/louverture-la-profondeur-de-champ/

En gros, pour simplifier si votre appareil indique f2 la photo aura plein de lumière et beaucoup de zones floues. Si votre appareil indique f22 la photo sera très sombre et tout sera net ou presque. Mais mais mais…. c’est sans compter sur le temps de la prise de photo !!! Car plus la pose est longue, plus on laisse passer de la lumière. Donc quand on a f22 (pour mémoire, ça laisse passer très peu de lumière), on peut compenser en faisant une pose très longue. Il faudra dans ce cas que l’appareil soit totalement fixe sans bouger d’un poil pendant toute la prise.

Tout est donc lié !

Mais assez pour la théorie, je préfère montrer tout ca en image.

Quelques exemples

Voici 2 photos identiques, prises avec 2 réglages différents.

A gauche prise en f 1.8 à une durée très courte (1/125 secondes), à droite prise en f22 sur une durée plus longue (1.3 secondes)

A gauche prise en f3.5 (1/40 secondes) et à droite prise en f22 (0.6 secondes)

On peut remarquer qu’en f22 tout est quasiment net, et qu’en f1.8 ou f3.5 la zone de netteté est très réduite.

Sur un appareil compact grand public haut de gamme, cette mention peut apparaitre, et même parfois on peut passer en mode manuel. Ce n’est pas une notion réservée aux appareil reflex.

Pour déterminer quelle durée il faut, je laisse l’appareil décider, j’ai une jauge qui m’indique tout ça avec un curseur, et je tourne la molette de la durée jusqu’à ce que ma jauge soit au milieu :

source : http://www.h2-blog.com/2009/06/29/astuce-obtenir-une-exposition-correcte-du-premier-coup/

Le fait de flouter l’arrière plan est très pratique quand le fond est moche par exemple 😉

Petit mémo

Voici un petit mémo de rappel :

f2.8 : très clair, l’image aura très peu de zones nettes. Si on prend une pose courte, tout va bien. Si on prend une pose longue, tout sera complètement cramé ou blanc.

f22 : très sombre, l’image aura beaucoup de zones nettes. Si on prend une pose courte l’image sera très sombre. Si on prend une pose longue, l’image sera correcte.

La suite

Le prochain tuto photo parlera du « Bracketing », qui est utilisé par exemple pour la photo de bijoux, ou la photo en intérieur quand on veut voir à la fois l’intérieur et ce qu’il y a à travers une fenêtre. Ce sera un article un peu plus expert car c’est une technique très avancée.

J’ai pensé aussi faire un article sur la balance des blancs, pour éviter les photos trop bleues ou trop oranges/jaunes.

Mais avant de vous laisser, j’aimerais savoir quel genre de tuto photo vous aimeriez que je traite ici, quel type de photo vous interesse, quelle technique ou quel sujet vous aimeriez connaitre plus en détail ? A vous la parole 😉



Articles similaires

11 réflexions sur “ Tuto photo : sortir du mode automatique ”

  1. Merci pour tous ces conseils, ça m’arrive de galérer, et là je vais faire des tests. on a un réflexe mais c’est dommage de ne pas savoir en tirer tous les avantages!!
    moi c’est la balance des blans qui m’intéresse beaucoup, on a toujours des photos jaunes voire orange à la maison!!

    merci encore!!

  2. Coucou Elise, encore un super tuto photo! Grâce à toi j’ai plus ou moins compris les trois points dont tu nous parlais ajd… J’aimerais faire de plus jolies photos mais je n’y connais rien donc tes explications me sont toujours précieuses :) Ce que je trouve super joli c’est le bokeh, mais bon je n’ai qu’un petit compact alors je me fais pas trop d’illusions… bises

  3. tu m’as donné envie avec ton article sur le flash, j’ai donc essayé de dompter mon APN (visible sur mon blog…) ce qui m’intéresserait à titre tout à fait perso c’est comment faire un arrière plan flou avec un compact et de façon générale comment dompter la lumière dans un environnement sombre pour ne pas utiliser le flash.
    ensuite je me demande comment font les photographes pour saisir l’instant, car je comprend qu’on puisse avoir une belle photo sur un paysage ou une nature morte où on a tout le temps de faire des réglages, mais comment faire lorsqu’il faut prendre une photo sur le vif (les miennes sont souvent floues, arrière plan moche, sujet pas à son avantage… et le naturel d’un instant est passé)

    en tout cas merci pour ces tutos photos!

  4. CEtte fois ci…… JE n’ai pas vraiment compris… Heu mon cerveau s’est embrumé ici:

    « Vous avez surement déjà entendu parler de ces concepts de base :

    – l’ouverture

    – la profondeur de champ

    – le temps d’exposition »

    Du coup, je suis tout ne même allée jeter un oeil sur l’appareil, quand je l’allume et que j’appuie légèrement dans mon appart lumière tamisé, il affiche 35 F3,5….mais comment modifier tout ça???????????? Il faudrait que je lise la notice car malgré tous les essais de boutons, aucun ne me semble intéressant pour agir sur cette fonction… J’en ai en tout cas déjà appris pas mal grâce à toi pour débuter « l’amélioration de mes photos », ultérieurement je m’attaquerai au mode manuel. En attendant, je vais continuer le mode auto… et les astuces pour jouer avec la lumière.
    😉 😉 😉
    Bisous. Et Merci pour tout le temps que tu prends à nous expliquer toutes ces choses.

  5. Hello
    Une fois n’est pas coutume, je vais répondre aussi ici, car vous avez posé des questions très pertinentes et j’ai envie de partager tout ça :)

    Sur certains compact c’est possible d’avoir un arrière plan flou, mais il me semble que c’est en général uniquement quand tu fais de la macro, que tu fais la mise au point très rapproché de l’objet, alors là le fond est flou.
    Ensuite pour dompter la lumière sans flash, en environnement sombre, tu n’as qu’une option : la pose longue, sur un trépied. En revanche, avec un compact ta photo aura forcément du « bruit » (des grains)
    Ahhhhh la fameuse histoire de l’instant décisif… C’est toute une théorie en photo ça. Depuis qu’on a des numériques, il n’existe plus, cela ne coute rien de prendre une photo, contrairement à l’époque de l’argentique, où là, c’était le photographe qui décidait au moment où il appuyait sur le bouton. En numérique, on prend 300 photos, on en retient 10 et la prise de décision se fait après la séance.
    D’autant plus qu’il y a eu le fameux scandale de Doisneau, qui faisait croire à des photos géniales capturant des moments volés sur l’instant, et qui en fait payait des gens pour créer ces instants « magiques » et au final tout était composé…
    Techniquement en tout cas, si tu prends des choses qui bougent (exemple : un chat) il te faudra mettre l’appareil compact en mode « vitesse », et avoir du coup pas mal de lumière, pour éviter le flou sur le vif

    Quand tu fais de la photo de portraits, malheureusement, ca arrive souvent que la personne soit sur l’instant magnifique, et dès que tu braques l’appareil sur elle, tout change, le porté du visage et les expressions deviennent artificiels et crispés… C’est inévitable.

    Pour le sujet pas à son avantage, ca arrive tout le temps, et tu es malheureusement obligée de guider un peu la personne, en lui demandant par exemple de baisser un peu le menton, mais pas les yeux, ou de tourner très légèrement les yeux mais pas la tête… C’est tout un métier ça 😉 C’est justement la façon dont une séance de mode se passe par exemple.

    Pour avoir de belles compositions, il existe des règles de la composition à connaitre, à force cela devient un réflexe ensuite.

  6. Merci de prendre le temps d’expliquer les bases aux néophites, car les notices des appareils sont souvent plus que sommaires. A part nous remercier d’avoir choisi leur marque, on n’est guère avancé…

  7. Merci beaucoup. Mais rahhh dommage qu’il n’y ait pas eu le petit développement sur l’ISO car moi c’est là où je bloque encore : ouverture- ok / vitesse d’obturation -OK, exposition – OK, mais par contre je ne comprends pas comment balancer tout ça avec l’ISO. Du coup je suis toujours en semi automatique. humhum peut être que ce sera pour un prochain article!

  8. Encore une fois, c’est génial. Mille mercis pour ces explications qui sont très claires. Perso, j’ai un bridge et je crois avoir capté comment utiliser la balance des blancs. j’ai lu un article récemment sur etsy sur la profondeur de champs et autre mais pas aussi bien expliqué que par toi. Et ce n’est pas de la flatterie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *