Pochette pour tricot

J’en parlais il y a peu, de cette super pochette pratique pour ranger tout son matériel à tricot !

J’avais depuis le début une pochette du commerce, qui suffisait pour les aiguilles knit pro interchangeables, mais comme à côté j’ai des aiguilles double pointe, des crochets, des marqueurs, des aiguilles à laine, la règle avec jauge, mes ciseaux de brodeuse, et les aiguilles circulaires de tout petit format non interchangeable, j’avais un gros bazard à tricot.

Je suis donc partie du tutoriel de Les chiffonneries du chat. Je l’ai adapté à mon besoin. Globalement, il faut 50000 mètres de biais, du thermocolant, et beaucoup de patience.

Au final, cette pochette est ULTRA pratique, mais assez « moche » en qualité couturesque : le biais en angle, c’est un enfer ! J’ai eu beau m’aider de ce super tutoriel en images, rien n’y faisait, c’était très moche. Tant pis, on dira que pour mon premier projet couture depuis 1 mois et demi, ça fera l’affaire.

Non pas que j’ai perdu la main, mais plutôt la motivation, pour coudre, ces dernières semaines. Les projets s’entassent dans ma tête, mais jamais mon corps ne semble prêt à surmonter l’effort de plusieurs heures de couture. Une immense flemme m’a envahit, SOS !

Pour contrer ce mauvais sort, ce week-end je coud avec Marie, nulle doute que l’envie reviendra :)

Côté étiquettes (car pour moi, tout l’intérêt de ce projet réside dans les étiquettes pour retrouver le numéro des aiguilles en un coup d’oeil), je me suis subitement rendue compte que j’avais dans mon tiroir depuis des lustres une machine « Dymp » à fabriquer des étiquettes. J’avais lors de son achat remarqué et noté « oh il y a une bobine pour faire des étiquettes collantes sur les vêtements !! Ça me servira surement un jour ! » J’avais raison, il me faillait juste m’en souvenir. Un coup de fer à repasser, et hop, voilà mes étiquettes posées.

Au centre, pour le milieu (qui donne l’aspect d’un livre), j’ai élargit à 3cm, parce que je savais que le tout serait très épais. Pour maintenir cet effet « livre » j’ai découpé un rectangle dans un matériaux épais et solide « Peltex by Pellon », acheté il y a belle lurette, à l’origine pour me coudre une valise de week-end.



Articles similaires

13 réflexions sur “ Pochette pour tricot ”

  1. Sacré boulot !!! IL fallait bien une telle pochette pour ranger ton impressionnante quantité de matériel… Bonne couture avec Marie ce WE. Ca devrait en effet revenir assez vite 😉 Moi pour une fois c’est pas l’envie qui manque mais pire… le matériel !!! (eh ouais, vacances = pas de matos)

  2. Wahou, superbe ! Elle est parfaite !! Je suis d’accord avec toi, celles du commerce ne permettent pas de mettre tout notre bric à brac. Mais je ne suis pas prête de m’en faire une comme ça !

  3. oh la la, mais c’est un superbe travail, et oui, bien pratique pour s’u retrouver, moi mes aiguilles sont dans un pot et ce n’est pas le plus pratique !

    bizz

    babafamily

  4. Et voilà… encore une création de tes doigts, et encore j’adore……… tu prêterais ton savoir faire??? en collissimo si je te le rends??? :) :) arfff j’adore

  5. Magnifique!!! Aurais-je le temps et l’audace de me détourner de mes petites coutures pour mes fistons, et me faire pour moi cette pochette pour y mettre mes Knits pro?!

  6. Quel travail ! Tout est pensé dans le moindre détail, je suis admirative ! Et les étiquettes, c’est top, je vais aller voir sur leur site :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *